L’automne s’installe tranquillement et va être suivi par l’hiver et ses virus… La grippe ne va pas tarder à se présenter et il va donc falloir penser à la vaccination !

 

Quoi ?

La grippe est une infection respiratoire aiguë due à un virus Influenza qui comprend essentiellement deux types :

  • le type A, potentiellement le plus dangereux car il peut se modifier de façon importante et radicale. Il engendre alors, trois ou quatre fois par siècle, une pandémie qui peut être très meurtrière 
  • le type B, également responsable d’épidémies

La grippe est une maladie contagieuse. Elle se transmet par voie aérienne (projection de sécrétions par les postillons, la toux ou les éternuements), par contact rapproché avec une personne malade, ou par contact avec les mains ou des objets contaminés (poignées de porte, couverts…). Après la contamination par le virus de la grippe, la maladie se déclare sous 48h en moyenne. Les personnes infectées restent contagieuses jusqu’à cinq jours après le début des premiers signes (jusqu’à sept jours chez l’enfant).

Habituellement, elle apparaît brutalement sous la forme d’une forte fièvre, de courbatures, de maux de tête, de fatigue intense, d’un malaise général et de symptômes respiratoires : toux sèche, nez qui coule. La maladie dure environ une semaine, mais une fatigue est fréquemment ressentie pendant les trois ou quatre semaines suivantes. Une toux sèche peut persister durant deux semaines.

La grippe est souvent considérée comme une maladie peu dangereuse, ce qui est le plus souvent le cas lorsqu’elle survient chez des sujets jeunes en parfaite santé. Or, la grippe peut être grave, voire mortelle en particulier chez les personnes fragiles, comme les personnes âgées ou atteintes de certaines maladies chroniques, les femmes enceintes, les personnes obèses ou les nourrissons.

Le traitement de la grippe associe le repos, la réhydratation, et la prise de médicaments contre la fièvre et les douleurs (antipyrétiques).

 

Quand ?

La période optimale de vaccination de situe entre le 20 octobre et le 20 novembre.

En 2018, le vaccin est tétravalent (il protège contre 4 souches du virus) et il sera disponible en pharmacie à partir du 5 octobre.

 

Où ?

Pour chercher votre vaccin :

Rendez-vous dans la pharmacie de votre choix. Pour information, voici celles se situant à moins de 5 km de St-Drézéry :

  • Pharmacie Julien à St-Drézéry :
    • Lundi au vendredi : 9h- 12h30 et 14h30-20h
    • Samedi : 9h-13h
  • Pharmacie Bel à Sussargues :
    • Lundi au vendredi : 8h45-12h30 et 14h30-19h30
    • Samedi : 8h45-12h30

 

Certaines personnes, à risque, vont recevoir un imprimé de prise en charge par l’Assurance maladie. Les personnes non concernées mais souhaitant être vaccinées peuvent voir directement auprès de leur médecin traitant ou de leur infirmière libérale.

 

Tarif du vaccin : 11,18€

 

Pour réaliser l’injection :

Appelez-nous pour prendre rdv (du lundi au samedi de 6h15 à 20h30).

Vous pouvez également venir au cabinet lors de la permanence du lundi où un créneau sera réservé au vaccin anti-grippal de 9h45 à 11h.

 

Comment ?

L’injection est réalisée en intra-musculaire profond au niveau de l’épaule, dans des conditions d’asepsie rigoureuses.

Avant de l’effectuer, nous vérifierons vos constantes ainsi que votre état de santé actuel (absence de contre-indications, de maladie, de fièvre, allergies, traitements en cours,…).

Le vaccin se conserve au réfrigérateur jusqu’à son injection. Pensez à le sortir 1 heure avant de venir au cabinet.

Nous notifierons également le vaccin dans votre carnet de vaccination et/ou formulaire de vaccination en y mentionnant le numéro de lot.

Le délai d’action du vaccin est de 15 jours après l’injection, donc pensez à ne pas le réaliser trop tard (période optimale en le 20 octobre et le 20 novembre).

 

Pour qui ?
  • les personnes de 65 ans et plus
  • les femmes enceintes, quelque soit le stade de la grossesse
  • les personnes de plus de 6 mois présentant une des maladies suivantes :
    • maladies respiratoires : bronchite chronique, emphysème, asthme, silicose, dilatation des bronches, mucoviscidose, malformations de la cage thoracique… Toutes ces maladies sont en effet susceptibles d’être aggravées par la grippe 
    • maladies cardiovasculaires : cardiopathie congénitale, insuffisance cardiaque, maladie des valves cardiaques, troubles du rythme cardiaque, maladie des artères du cœur, angine de poitrine, antécédent d’accident vasculaire cérébral (AVC), d’infarctus ou de pontage 
    • maladies neurologiques et neuromusculaires : formes graves des affections neurologiques et musculaires (myopathie, sclérose en plaques, séquelles d’accident vasculaire cérébral, démence de type Alzheimer ou autre, poliomyélite, myasthénie…), paraplégie ou tétraplégie avec atteinte du diaphragme 
    • maladies des reins et du foie : néphropathie (atteinte du rein) chronique grave, personnes en dialyse, syndrome néphrotique, maladie chronique du foie 
    • troubles métaboliques : diabète, obésité 
    • troubles de l’immunité et maladies sanguines : cancers et autres maladies du sang, transplantation (greffe) d’organe et de moelle, déficits immunitaires, maladies inflammatoires et/ou auto-immunes traitées par immunosuppresseurs, infection par le VIH, drépanocytose
  • l’entourage des nourrissons de moins de 6 mois présentant des facteurs de risque de grippe grave (prématurité, cardiopathie congénitale, déficit immunitaire, pathologie pulmonaire, neurologique ou neuromusculaire)
  • personnes en situation d’obésité (IMC > 40)
  • personnels de santé

Les contre-indications :

  • Personnes allergiques à l’un des composants
  • Personnes sous traitement anti-coagulant

 

Catégories : De saison

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *